Collectif Transition Citoyenne


Présentation du Collectif

Le Collectif pour une Transition Citoyenne regroupe 16 mouvements œuvrant, chacun dans leur domaine, à la transformation vers une société écologique, sociale et humaine.

 

A travers une déclaration commune en mai 2013, les fondateurs de ce Collectif se sont engagés à coopérer afin d’amplifier le mouvement de la transition. Ouvert aux partenariats avec d’autres organisations et réseaux, ce Collectif se propose notamment d’être une « caisse de résonance » pour les myriades d’initiatives citoyennes existantes et à venir.

 



 

En effet, des centaines de milliers de personnes réinventent leurs façons de produire, d’échanger, d’habiter, de se nourrir, de se déplacer, d’éduquer leurs enfants… Elles construisent des alternatives au modèle actuel,  avec confiance, dans un monde qui craque de toutes parts. Comment les citoyennes et citoyens en transition s’impliquent concrètement : par exemple dans les organisations membres du Collectif.

 

De plus en plus conscients de leurs responsabilités de consommateurs, ils choisissent par exemple de faire leurs courses dans un magasin Biocoop, ou d’adhérer à une AMAP pour tisser des liens directs avec un agriculteur, ou à un jardin de Cocagne qui inclut l’agriculture biologique dans un projet d’insertion de personnes en difficulté. Ils peuvent également devenir actionnaires de Terre de Liens pour arracher des terres à la spéculation foncière et créer ainsi de nouvelles fermes biologiques.

Ils peuvent consommer des énergies renouvelables en s’abonnant à Enercoop et devenir actionnaires d’Energie Partagée pour produire ces nouvelles énergies.

Ils peuvent devenir sociétaires de la Nef, de la Coopérative de finance éthique pour créer une véritable banque éthique et solidaire.

Ils peuvent contribuer à la solidarité internationale en fréquentant les magasins Artisans du Monde.

Ils militent dans des associations de pédagogie et de débat public, fondamentales pour l’avenir de nos sociétés et de notre planète : Attac, Amis de la Terre, Bio-Consom’acteurs…

Ils sont soutenus par des réseaux et organisations qui dynamisent ce vaste mouvement, comme Colibris, Villes et Territoires en Transition, Plan ESSE…

 



 

Qu’importe l’incertitude de l’avenir : ils posent les germes d’un monde possible et développent leurs facultés de résilience face aux crises qui nous menacent (autrement dit, ils diminuent leur vulnérabilité), en tant qu’individus mais surtout au sein d’un quartier, d’une petite ville, d’un secteur rural.

 

Reliés à cet échelon local grâce à leurs implications dans un ou plusieurs groupes contribuant à cette transition, ils ont incité leurs organisations nationales à créer un collectif pour une transition citoyenne afin de donner la puissance nécessaire à ce profond changement de société.

 

A l’image des colibris, ils alimentent par leurs gouttes d’eau ce qui est en train de devenir une immense vague de fond. Avec humilité, ils invitent toutes les personnes volontaires à contribuer à l’invention et à la construction du monde de demain.

 



 

Extraits de la Déclaration commune du Collectif pour une transition citoyenne :

« Nous, organisations qui œuvrons, chacune dans notre domaine, à cette transition écologique, sociale et humaine, croyons qu’il est temps d’amplifier ce mouvement et de lui donner la puissance nécessaire à un profond changement de société »

« N’attendons pas le changement. Prenons notre avenir en main, maintenant. Ces initiatives pionnières ont fait leurs preuves. Si nous le voulons, elles pourront construire, en quelques décennies, une société radicalement nouvelle, partout sur la planète. »

dans les archives