Des raisons de s’engager

Des raisons de s’engager

Nous nous sentons souvent impuissants devant l’énormité de décisions prises en haut lieu. Elles nous paraissent absurdes, voire criminelles. Malbouffe, urgence climatique, désagrégation du tissu social, spéculation financière, aliénation des travailleurs, relégation des sans-emplois… sont autant de sources d’inquiétude.

 

Parallèlement, des myriades d’initiatives locales enthousiasmantes voient le jour dans le monde entier. Elles nous donnent de l’espoir quand nous avons la chance d’en entendre parler ! Elles inventent de nouveaux modes de production et consommation, mais aussi de prise de décision et de vie en société. Coopératives, réseaux en tous genres et autres formes (expérimentales ou déjà opérationnelles), analysées avec intérêt par des chercheurs, offrent de nouvelles possibilités à toutes les échelles, jusqu’à la gouvernance mondiale.

 

Et puisque nos comportements de consommateurs sont observés à la loupe afin de les influencer, rappelons-nous que, inversement, cela nous donne du pouvoir : « Acheter c’est voter » dit-on ! Oui nous pouvons peser fortement sur les décisions, par nos choix de consommation, d’action collective et de bien vivre ensemble, de l’échelon local à l’échelle planétaire. Prenons nos responsabilités pour avoir prise ensemble sur notre avenir !

 

Toutefois changer des choses dans son quotidien ou son projet de vie, cela fait peur même si on y aspire !

 

Se mettre en transition, ça commence généralement par un petit pas, une petite marche. Au fur et à mesure qu’on y trouve du réconfort, de la liberté, du plaisir, de l’épanouissement, on gravit des marches de plus en plus hautes, grâce à l’entraide et tout simplement aux échanges avec d’autres personnes qui elles aussi inventent leur chemin de transition. Ils sont tous uniques et différents, rien n’est tracé d’avance !

 

Nous avons choisi quelques portes d’entrée qui n’ont pas la prétention d’être exhaustives, tout se recoupe, alimentation et eau, éducation et démocratie, on pourrait multiplier sans fin les exemples. Les quatre thématiques principales de cette campagne sont loin d’épuiser tous les domaines où s’opère la transition, autrement dit toutes les facettes de la vie en société.

 

Eau, habitat, bien-être physique et mental, arts et création culturelle, loisirs, éducation, accompagnement des aînés, relations avec les autres êtres vivants, utilisations d’internet… Ces domaines sont tous liés entre eux et les modes d’organisation, de prise de décision (cf. démocratie) et de vie en groupe et en société sont très influents voire déterminants.

 

Pour rendre l’alimentation saine et encourager l’agriculture responsable >>> 

Pour rendre l’économie juste et efficace >>>

Pour un « court-circuit » de l’énergie >>>

Pour reprendre le pouvoir dans ses lieux de vie >>>

Tant d’autres domaines >>>

dans les archives